PROGRAMMATION

Notre programmation s'enrichie de jour en jour, alors  restez à l'affut. 

N'hésitez pas à faire connaissance avec nos 

dialogues climat quebec

Notre équipe aux Débreffages  

Tous les jours (ou presque) des personnes accréditées présentes à la CdP-26 en Écosse résument les éléments clés de la journée et répondent aux questions de la société civile. 

En plus nous publierons un résumé de chaque journée sur notre page les négos en bref 

Caroline.brouillette.jpg

Caroline Brouillette

Directrice des politiques domestiques Réseau Action Climat (CAN-Rac)

P.rondeau.jpg

Patrick Rondeau

Conseiller syndical - Environnement et Transition juste Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec

CGauthier.jpg

Catherine Gauthier

Directrice générale d'ENvironnement JEUnesse

Andréanne Brazeau

Analyste - Mobilité chez Équiterre

Maheep Sandhu

Gestionnaire de programme chez Climate Reality Canada | Réalité climatique Canada

Émile Boisseau-Bouvier

Analyste - Politiques climatiques et transition écologique chez Équiterre

Première semaine des négociations

csm_COP26_logo_1f678073b8.png

LUN 1 NOV

SOMMET DES DIRIGEANT·E·S 

Accueil des dirigeantes et dirigeants du monde entier à la Conférence des Parties pour qu'ils présentent des ambitions et des actions de haut niveau en vue de garantir un taux net de zéro au niveau mondial et de maintenir un seuil de 1,5°C à portée de main, de s'adapter pour protéger les communautés et les habitats naturels et de mobiliser des financements.

LUN 1 NOV

8h00-9h30 Le petit déjeuner de l'ambition climatique 

A.parent.jpg

André-Yanne Parent 

Directrice générale du Projet de la réalité climatique Canada

Kanahsohon Kevin Deer

De la communauté Mohaw de Kahnawake. Au cours des 30 dernières années, il a participé à la conservation et à la revitalisation de la langue mohawk.  Il est également gardien des savoirs spirituels à la maison longue du sentier Mohawk, ce qui implique la connaissance des chants, des danses et des rituels sacrés

Caroline.brouillette.jpg

Caroline Brouillette

Directrice des politiques domestiques Réseau Action Climat (CAN-Rac)

Marouane Joundi.jpg

Marouane Joundi

Candidat à la maîtrise de recherche en science politique et auxiliaire d'enseignement à l'Université de Montréal

Ambition Ambition Ambition ! Ce leitmotiv anime la CdP-26. Il n’y a pas de secret, maintenir le réchauffement de la planète en dessous de 1,5 degré par rapport aux niveaux préindustriels et se préserver des effets dangereux du changement climatique, exige de faire preuve d’ambition accrue sur tous les aspects clés de l'agenda climatique. 

 

Rejoignez notre petit-déjeuner de l’ambition climatique !  Outillez-vous pour mieux appréhender les changements climatiques, saisir ce qu’on entend par ambition et comprendre le rôle que peut jouer le Québec au cœur de ses négociations. 

Ce sera aussi l’occasion de questionner les enjeux de justice et de solidarité que cette CdP pose. Les circonstances actuelles : accès inéquitable aux vaccins et coûts exorbitants de participation font en sorte que les personnes qui font face aux impacts les plus disproportionnés de la crise climatique ne seront pas bien représentées à la table des négociations. Remettant enjeu la crédibilité du processus

11h30-12h30  Debreffage

LUN 1 NOV

On retrouve notre équipe sur place qui va nous faire le bilan de cette première journée d’ouverture qui vise à accueillir les dirigeantes et dirigeants du monde entier à la Conférence des Parties pour qu'ils présentent des ambitions et des actions de haut niveau en vue de maintenir un seuil de 1,5°C à portée de main, s'adapter pour protéger les communautés et les habitats naturels et mobiliser des financements

Inscrivez-vous en remplissant le formulaire d'inscription 

LUN 1 NOV

13h00-14h15  Plus d'excuses possibles : le dernier rapport du GIEC 

Frederic_Bouchard.png

Frédéric Bouchard

Professeur adjoint au Département de géomatique appliquée de l'Université de Sherbrooke

csm_chaloux_a._96364a3dcd.jpg

Annie Chaloux

Professeure à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke

Alejandro Di Luca.png

Alejandro Di Luca 

Auteur principal du dernier rapport du GIEC

En août dernier, un rapport portant sur les éléments scientifiques des changements climatiques a été publié par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC). Les conclusions qui y sont tirées ne peuvent être plus claires: à moins de réductions immédiates, rapides et massives des émissions de GES, la limitation du réchauffement à 1,5 °C ou en deçà de 2 °C, ne sera plus possible. Et cela se traduirait par l’échec de l’objectif premier de l’Accord de Paris.  

 

Ainsi, pour mieux comprendre les grandes lignes et les principaux constats du dernier rapport du GIEC et ses impacts sur les négociations, mais également le rôle de cette organisation de référence mondiale sur les changements climatiques, venez écouter nos experts sur le sujet!

MAR 2 NOV

SOMMET DES DIRIGEANT·E·S 

Accueil des dirigeantes et dirigeants du monde entier à la Conférence des Parties pour qu'ils présentent des ambitions et des actions de haut niveau en vue de garantir un taux net de zéro au niveau mondial et de maintenir un seuil de 1,5°C à portée de main, de s'adapter pour protéger les communautés et les habitats naturels et de mobiliser des financements.

MAR 2 NOV

9h00-10h00 Le petit déjeuner du Climatoscope : La CdP-26 une CdP de plus ?

HUGO_copticom-54.jpg

Hugo Séguin

Fellow au Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal (CÉRIUM) et chercheur associé au Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CÉIM)

csm_chaloux_a._96364a3dcd.jpg

Annie Chaloux

Professeure à l’École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke

Membre_de_lassus_st_genies2.jpg

Géraud De Lassus Saint-Geniès

Professeur adjoint à la Faculté de droit de l'Université Laval.

Les CdP sont souvent critiquées et leur utilité remise en question, non sans raison. Après 25 ans de grandes rencontres, des milliers d’heures de négociations et des résultats qui paraissent toujours trop peu ambitieux, il est légitime de questionner l’utilité des CdP. Mais il n’en reste pas moins que derrière cette CdP-26 se cache une vérité essentielle, les gouvernements ne peuvent plus faire semblant et doivent faire preuve d’ambition. 

 

Alors si vous aussi vous vous demandez à quoi servent les CdP et en quoi les négociations à Glasgow seront différentes rejoignez ce petit déjeuner.

MAR 2 NOV

10h30-12h00  Mieux vaut prévenir que guérir : la santé publique à l'ère des changements climatiques 

csm_Melissa_Genereux_48b5334c2c.png

Mélissa Généreux

Médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive et professeure agrégée à l’Université de Sherbrooke

Céline_Campagna2_2017.JPG

Céline Campagna

Détentrice d'un doctorat en sciences animales de l'Université Laval, elle est chercheuse d'établissement à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ)

Dre Claudel Pétrin-Desrosiers

Médecin de famille au CLSC de Hochelaga-Maisonneuve et chargée d’enseignement clinique au Département de médecine familiale et de médecine d’urgence de l’Université de Montréal

iGabrile_blouint_genest.jpg

Professeur agrégé, École de politique appliquée, Université de Sherbrooke. Codirecteur scientifique, CIDIS (Centre interdisciplinaire de développement international en santé), Université de Sherbrooke

À l’approche de la CdP-26, plus de 400 organisations et professionnels de la santé internationaux, représentant les deux tiers des travailleurs de la santé du monde, ont signé une lettre ouverte appelant les responsables politiques à prendre en compte les avantages de l'action climatique pour la santé. 

 

Pourtant, alors que les effets des changements climatiques sur la santé des individus, mais également sur notre système de santé en entier se font déjà sentir, la plupart des processus de prise de décisions sur le climat ne tiennent pas compte les avantages pour la santé. Il n’y a pas de remède miracle pour remédier à cette problématique, mais atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, c’est déjà un bon début. Des pistes de solutions s'offrent à nous, venez en discuter et faisons de la santé un enjeu d’ambition climatique. 

On retrouve notre équipe en direct de la CdP-26 qui va nous faire le bilan de cette journée d’ouverture qui vis à accueillir les dirigeantes et dirigeants du monde entier à la Conférence des Parties pour qu'ils présentent des ambitions et des actions de haut niveau en vue de maintenir un seuil de 1,5°C à portée de main, s'adapter pour protéger les communautés et les habitats naturels et mobiliser des financements..

MAR 2 NOV

14h00-15h30  Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité et après ?

Karine_peloffy.jpg

Karine Péloffy

Conseillère aux affaires parlementaires et légales depuis 2019 de la Sénatrice Rosa Galvez.

PropulsionQC_PDG_SarahHoude_Photo-2_creditsRThibodeau.jpg

Sarah Houde

Directrice générale de propulsion Québec

Rodrigue Turgeon.jpeg

Rodrigues Turgeon

avocat au Centre québécois du droit de l'environnement

Jérôme_lussier.jpg

Jérôme Lussier

Directeur des affaires parlementaires pour la sénatrice Miville-Dechêne au Sénat du Canada.

La Loi canadienne sur la responsabilité en matière de carboneutralité,  (LCRMC), fait explicitement mention de l’Accord de Paris et des engagements internationaux du Canada par rapport aux changements climatiques. Il ne fait aucun doute que la course à la carboneutralité à déjà commencé et le Canada avec sa LCRMC, c'est donné une feuille de route pour atteindre la carboneutralité d’ici 2050. Mais rien ne l’empêche de l’atteindre avant ! 

 

Discutons de l’avenir de cette loi, de sa mise en œuvre contenue de l’urgence d’agir ! Mais aussi du rôle que nous pouvons jouer dans sa pleine application pour le bien des générations d’aujourd’hui et de demain.

MAR 2 NOV

16h00-17h30  La juste part du Québec à l'effort mondial pour limiter l'augmentation de température à 1.5°C

Caroline.brouillette.jpg

Caroline Brouillette

Directrice des politiques domestiques Réseau Action Climat (CAN-Rac)

François Geoffroy_crédit, Yvon Monette.jpg

François Geoffroy

Co-fondateur et porte-parole de La Planète s’invite au Parlement

Alix_Ruhlmann.JPG

Alix RuhlmannCitoyenne engagée, après avoir pris part à trois séries de négociations internationales

karel-mayrand-390x390.jpg

Karel Mayrand

Président-directeur général chez Fondation du Grand Montréal

Aucun pays ne peut résoudre seul la crise climatique, c’est pourquoi il faut atteindre des degrés de collaboration internationale sans précédent. Et, il est difficile d’imaginer la mise en œuvre d’une telle collaboration sans que chacun fournisse sa juste part à l’effort mondial.

Ce principe de juste part ne s’applique pas uniquement aux pays, mais peut s’étendre à des entités telles que des provinces, des villes, ou même des individus. Alors dans ce contexte il est légitime de se demander : « Quelle est la juste part du Québec dans la lutte mondiale contre les changements climatiques et comment il peut la mettre en œuvre ? »

Rejoignez cette conversation pour en apprendre davantage sur la juste part du Québec et les moyens à notre disposition pour la mettre en œuvre.

Rapport publié par le Réseau action climat Canada visant à évaluer la juste part du Québec dans la réponse mondiale à l'enjeu des changements climatiques, en commençant par la reconnaître que l'équité est un principe  important - nécessaire - pour répondre aux changements climatiques

MER 3 NOV

FINANCE

Mobiliser des flux financiers publics et privés à grande échelle pour l'atténuation et l'adaptation.

À  VENIR TRÈS PROCHAINEMENT

MER 3 NOV

8h00-9h00 Le petit déjeuner de la finance climatique

Eddy perez.jpg

Eddy Perez

Responsable de la diplomatie climatique internationale CAN-Rac

Alexandre Gajevic

Professeur au département de science politique de l'Université Laval. 

La mobilisation de la finance mondiale fait partie des objectifs affichés par la présidence de la CdP-26. Mais concrètement, que recouvre la finance climatique quels sont ses leviers d’action et où en est-on de la collecte des 100 milliards de dollars US par an d'ici à 2020 en faveur des pays en développement ? 

 

Après ce petit déjeuner, la finance climatique n’aura plus de secret pour vous !  

À  VENIR TRÈS PROCHAINEMENT

MER 3 NOV

10h00-11h30 Changements climatiques: la course folle du déclin de la biodiversité

« Le changement climatique et la perte de biodiversité sont deux des problèmes les plus urgents de l'Anthropocène », affirme la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) dans son rapport paru l’été dernier. Les chiffres qui y sont présentés sont alarmants: environ la moitié de la superficie des récifs coralliens et plus de 85 % de la superficie mondiale des zones humides ont disparu en date d'aujourd'hui. Selon les scénarios les plus pessimistes, les changements climatiques rapides pourraient éliminer jusqu'à 90% de toutes les espèces. Il n’est plus temps de sonner l’alarme, mais bien d’agir. 

 

Pour connaître les principaux impacts des changements climatiques sur la biodiversité et les synergies existantes entre le climat et les écosystèmes, mais également comprendre comment des engagements internationaux comme l’Accord de Paris et la Convention sur la diversité biologique jettent les bases d’une gouvernance pour le climat et la préservation de la biodiversité, venez nous rejoindre sur ce panel!

Dominique Gravel - Professeur à l'Université de Sherbrooke et Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en écologie intégrative

dominique Berteaux.png

Dominique Berteaux -Professeur en écologie à l’Université du Québec à Rimouski et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en biodiversité nordique.

Ahmed Djoghlaf.png

Ahmed Djoghlaf- Secrétaire exécutif de la Convention sur la diversité biologique de 2006 à 2012 et professeur associé à l’Université de Sherbrooke

MER 3 NOV

12h30-13h30  Debreffage

On retrouve notre équipe en direct de la CdP-26 qui va nous faire le bilan de cette journée de négociations qui vise la mobilisation des flux financiers.

16h00-17h30 Finance climat: quel rôle pour le Québec et le Canada à l'international?

À venir très prochainement

JEU 4 NOV

Accélérer la transition mondiale vers les énergies propres.

JEU 4 NOV

8h00-9h00 Le petit déjeuner de l'énergie

Karine_peloffy.jpg

Karine Péloffy

Conseillère aux affaires parlementaires et légales depuis 2019 de la Sénatrice Rosa Galvez.

PropulsionQC_PDG_SarahHoude_Photo-2_creditsRThibodeau.jpg

Sarah Houde

Directrice générale de propulsion Québec

J-Whitmore.jpg

Johanne Whitmore

Chercheuse principale à la Chaire de gestion du secteur de l’énergie à HEC Montréal

L'énergie est au cœur de l'urgence des changements climatiques et pourtant le mot n’est jamais prononcé dans l’Accord de Paris. Cette quatrième journée de négociations, vise  l’accélération de la transition mondiale vers les énergies propres. 

Alors, explorons au cours de ce petit déjeuner en quoi la transition énergétique qu’il nous est pressé d'adopter représente un véritable défi collectif. Questionnons ensemble la manière dont nous consommons l'énergie et sa provenance pour mieux aborder les enjeux de transition énergétique

JEU 4 NOV

10h00-11h30 Sortir des hydrocarbures oui mais comment ?

Karine_peloffy.jpg

Karine Péloffy

Conseillère aux affaires parlementaires et légales depuis 2019 de la Sénatrice Rosa Galvez.

Anne_Céline Guyon.PNG

Anne-Céline Guyon

Chargée de projet climat chez Nature Québec comme.

Sarah_couturier_shareCT_Photo_Public.jpg

Sarah Couturier

En tant que Responsable de l’engagement et plaidoyer actionnarial à SHARE

Sari Sairanen.jpg

Sari Sairanen

Syndicat Unifor

C.Bonhomme.jpg

Charles Bonhomme

Spécialiste, communications et affaires publiques chez la Fondation David Suzuki 

Le défi des changements climatiques est aussi celui de la décarbonisation, soit le processus par lequel les énergies fossiles représentent une part de moins en moins importante de la consommation énergétique avec l’objectif à long terme d’une consommation nulle de ce type d’énergie. 

L’engagement citoyen pour la décarbonisation et une transition juste n’a jamais été aussi important, alors discutons ensemble de cette sortie inévitable des hydrocarbures et des leviers d’actions à notre disposition pour finalement rehausser l’ambition climatique.

12h30-13h30  Debreffage

JEU 4 NOV

On retrouve notre équipe en direct de la CdP-26 qui va nous faire le bilan de cette journée de négociations sur l'énergie.

JEU 4 NOV

14h00-15h30 Transition vers les énergies propres : lesquelles et comment  ?

Mathieu_levesques_dinsky.jpg

Mathieu Lévesque

Consultant chez Dunsky Énergie + Climat

PhilippeTanguy_10carolineperronphotographies.jpg

Philippe Tanguy

Directeur général de Polytechnique Montréal depuis janvier 2018.

Vincent Moreau

Vice-président exécutif chez Écotech Québec

L’Agence internationale de l’énergie dans son rapport annuel publié deux semaines avant la CdP-26, rappelle que si nous n’investissons pas plus massivement et rapidement dans les énergies propres, le monde subira les conséquences  d’un réchauffement climatique à plus de 1.5 degré : “batteries, hydrogène, véhicules électriques… Tous ces secteurs sont contrés par la résistance du statu quo et des énergies fossiles”. 

 

Mais lorsqu’on parle d’énergie propre, de quels types d’énergie parlons-nous vraiment et de quel genre de transition parlons-nous ? Rejoignez cette table ronde pour vous outiller et comprendre les défis d’une transition vers des énergies propres.

JEU 4 NOV

15h45-17h00 Entrée dans le monde des mécanismes de tarification du carbone  ?

pierre_olivier_pineau_800x800.png

Professeur titulaire au département des sciences de la décision de HEC Montréal et titulaire de la chaire de gestion du secteur de l’énergie

Renaud Gignac.png

Renaud Gignac

Expert en politiques climatiques.

Caroline_lee.png

Caroline Leea possède une expérience diversifiée en matière d’analyse des politiques climatiques et énergétiques internationales

Guy Drouin .png

Guy Drouin

Chef d'entreprise, Biothermica Corporation vice-président du conseil de Bioénergie Haïti et co-président du comité sur l’écofiscalité d’Écotech Québec

Les mécanismes de tarification du carbone sont vraisemblablement au cœur des mesures que prendra le Canada pour atteindre ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, en vue de devenir carboneutre d’ici 2050. Le Québec n’est pas en reste et utilise aussi ce type de mesures pour atteindre ses propres cibles. Il s’agit même d’un moyen rentable de réduire ses émissions. 

Seul problème, la tarification du carbone ne fonctionne que si les mécanismes sont bien conçus. Alors où en sommes-nous, quels sont les défis des approches canadiennes et québécoises ? 

VEN 5 NOV

Faire entendre la voix des jeunes et démontrer le rôle essentiel de l'éducation et de l’autonomisation du public dans l'action climatique

12h30-13h30  Debreffage

ven 5 NOV

On retrouve notre équipe en direct de la CdP-26 qui va nous faire le bilan de cette cinquième journée qui portait sur :  la nécessité de faire entendre la voix des jeunes et de démontrer le rôle essentiel de l'éducation et de l’autonomisation (l’empowerment) du public dans l'action climatique

14h30-16h00 Éducation postsecondaire : moment charnière pour expérimenter de nouveaux espaces d'autonomisation et de mobilisation  ?  

Panélistes bientôt annoncés 

L’éducation post-secondaire est un moment où les opportunités de s’engager, d’expérimenter la vie associative au sein d’organisations, ou encore d’aiguiser son sens du militantisme sont nombreuses! Ces opportunités contribuent à autonomiser les étudiant·e·s dans leur mobilisation actuelle et future pour une transition écologique juste.

Différents groupes ou institutions visent aussi à soutenir les étudiant·e·s dans leurs ambitions de changer les choses. Quels sont ces espaces d’autonomisation et de mobilisation qui émergent pendant les études collégiales et universitaires? Et comment ceux-ci pourraient-ils être favorisés et soutenus davantage?

 

Joignez-vous à ce dialogue qui nous plongera dans ce moment charnière et hautement inspirant de la vie qu’est l’éducation post-secondaire!  

SAM 6 NOV

 Garantir l'importance de la nature et de l'utilisation durable des sols fait partie de l'action mondiale contre le changement climatique et d'une relance propre et verte.

12h30-13h30  Debreffage

SAM 6 NOV

On retrouve notre équipe en direct de la CdP-26 qui va nous faire le bilan de cette journée  qui vise à  garantir l'importance de la nature et de l'utilisation durable des sols. Ces éléments font pleinement partie de l'action mondiale contre le changement climatique et d'une relance propre et verte.

Deuxième semaine des négociations

csm_COP26_logo_1f678073b8.png

LUN 8 NOV

Adaptation, pertes et préjudices

Apporter les solutions pratiques nécessaires pour s'adapter aux impacts climatiques et faire face aux pertes et préjudices

08h00-9h00   Le petit déjeuner adaptation perte et préjudice 

Laurent Lepage

Professeur associé, institut des sciences de l'environnement de l'UQAM (ISE)

Natalia Torres Orozco

Professionnelle de recherche et gestionnaire de projet, CIDIS (Centre interdisciplinaire de développement international en santé)

Les effets du changement climatique se font sentir : santé, moyens de subsistance, cultures et modes de vie sont perdus ou endommagés. Et, comme il existe des limites à la capacité des pays à s'adapter aux impacts inévitables du changement climatique, c’est développé le volet des pertes et préjudices. 

 

Mais que recouvre le triptyque adaptation pertes et préjudices et quelles places occupent-ils au niveau international comme local ?  

Rejoignez ce petit déjeuner pour en apprendre davantage

12h30-13h30  Debreffage

LUN 8

On retrouve notre équipe en direct de la CdP-26 qui va nous faire le bilan de cette journée de négociations adaptation pertes et préjudices.

LUN 8

14h30-16h00 Au-delà de la lutte climatique : la justice climatique  ?

Sabaa Khan est directrice générale pour le Québec et l'Atlantique à la Fondation David Suzuk

Joëlle Vincent, M.SC., CRHA est la fondatrice de Viaconseil

Denise Byrnes

Première femme à diriger Oxfam-Québec depuis sa fondation. 

On entend souvent l’expression ‘’justice climatique’’. Mais est-ce un simple synonyme de ‘’lutte aux changements climatiques’’? Pourquoi le concept de justice est-il indispensable aux discussions et aux négociations climatiques? 

 

Lors de ce panel, des liens seront tissés entre les enjeux d’injustices climatiques et environnementales qui sont prioritaires à Montréal, au Canada et dans le monde. Qui sont les populations les plus affectées par la crise climatique et comment? Quels sont les outils dont nous disposons pour rétablir l’équilibre? Quelle est la place du pouvoir citoyen dans cette bataille?

MAR 9 NOV

Genre science et innovation 

Faire progresser l'égalité des sexes et la participation pleine et entière des femmes et des filles à l'action climatique. - Démontrer que la science et l'innovation peuvent apporter des solutions au problème du climat afin de répondre, et d'accélérer, l'augmentation des ambitions.

EXCEPTIONNELLEMENT De 8h00-9h00  Debreffage

MAR 9

Exceptionnellement, on retrouve ce matin notre équipe en direct de la CdP-26 qui va nous faire le bilan de cette journée qui portait sur le genre et l’innovation et visait à faire progresser l'égalité des sexes et la participation pleine et entière des femmes et des filles à l'action climatique. Tout en démontrant que la science et l'innovation peuvent apporter des solutions au problème du climat afin de répondre, et d'accélérer, l'augmentation des ambitions.

MAR 9

12h00-13h30  La mobilisation jeunesse : Actrice incontournable de l'ambition climatique  ?

Du Nord au Sud, dans des conditions sociales bien différentes, la voix du leadership actuel des jeunes se fait entendre par un rôle assumé d’agent de mobilisation qui pousse les personnes citoyennes à l’action climatique. Localement, nationalement et même au cœur des négociations climatiques internationales, les jeunes organisent des actions qui ont de l’impact dans cette lutte urgente et qui nous poussent à rehausser nos ambitions climatiques. Venez entendre les échos de ce mouvement qui va vers l’avant et qu’on ne pourra arrêter !

Kathia Narcisse, coprésidente du comité jeunes FTQ

Simon Telles

Président, Force Jeunesse

Alexandre Gubert Lette

Journaliste et militant écologiste

PhotoFlorence.jpg

Florence Lachapelle

Militante pour la CEVES – la Coalition étudiante pour un virage environnemental et social

Léa Ilardo, chargée de projets en mobilisation citoyenne à la Fondation David Suzuki

Lise Goin

Assistante dans l’unité de transformation et d’innovation de l’économie de la biodiversité

MAR 9

18h30-20h30 HORS SÉRIE
Tous les chemins mènent à la justice climatique?

hors_serie_tous_les_chemins_justice_climatique.PNG

MER 10 NOV

Favoriser la transition mondiale vers des transports à zéro émission.

MER 10

08h00-9h00   Le petit déjeuner du transport

Andréanne Brazeau

Analyste - Mobilité chez Équiterre

Favoriser la transition mondiale vers des transports à zéro émission.
 

Au niveau international, les transports représentent entre 15% et 25% des émissions de gaz à effet de serre, et les trois quarts de ces émissions proviennent plus spécifiquement du transport routier, qu’il soit question de déplacer des personnes ou des marchandises.

 

Au Canada, le secteur des transports est le seul dont les émissions continuent de croître avec le secteur des énergies fossiles. Au Québec, le transport représente près de la moitié des émissions de carbone (44,8%), notamment en raison de la croissance du parc automobile et de la taille des véhicules qui le composent. 

 

Or, les solutions pour remédier à la situation sont multiples, et il est urgent de les déployer pour réduire la culture du «tout à l’auto» ici et ailleurs.


Rejoignez ce petit déjeuner pour en apprendre plus sur l'impact des transports dans la crise climatique et les leviers d’actions à notre disposition.

12h30-13h30  Debreffage

MER 10

On retrouve notre équipe en direct de la CdP-26 qui va nous faire le bilan de cette journée sur les transports à zéro émission.

MER 10

14h30-16h

Le transport routier et nos émissions de GES, un casse-tête sans fin ?

 

Arrive très bientôt 

MER 10

17h00-18h00 Hors série Le rôle des services publics dans la transition socioécologique?

 

Il faut répondre à la nécessité d’investir massivement dans l’infrastructure climatique et dans les services publics pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (atténuation), pour renforcer la résilience afin d’absorber les chocs d’événements météorologiques extrêmes (adaptation), et pour remédier à la perte et aux dégâts importants qui se sont déjà produits. Les institutions publiques disposent d’un potentiel important. Il est urgent d’effectuer des investissements dans le climat qui ne soient pas contraints par la maximisation des profits et la rentabilité à court terme.

Dominique Bernier est conseillère en éducation pour un avenir viable à la Centrale des syndicats du Québec. Dans le cadre de son travail, elle s’occupe des dossiers liés à l’environnement, à la transition juste. Elle coordonne également le Mouvement ACTES Elle représente également la CSQ au conseil d’administration du Front commun pour la transition énergétique.

Originaire d’Abitibi-Témiscamingue et formé en science politique, sciences de l’environnement et sociologie, Louis-Joseph Saucier est conseiller en recherche et en défense des services publics depuis 2013 au Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec (SFPQ)

JEU 11 NOV

Ville, région et espace bâti, faire progresser l'action dans les lieux où nous vivons, à partir des communautés en passant par les villes et les régions..

08h00-9h00   Le petit déjeuner des villes

Les villes jouent un rôle majeur dans la lutte contre les changements climatiques. En 2019, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres a même qualifié les maires comme « les premiers acteurs mondiaux face à l'urgence climatique ».

 

Venez en apprendre plus sur le rôle qu’elles jouent dans les négociations internationales mais aussi ici au Québec !

Maheep Sandhu

Gestionnaire de programme chez Climate Reality Canada | Réalité climatique Canada

JEU 11

10h00-11h45 HORS séries Les enjeux du changement climatique dans les pays du Sud

Le réchauffement climatique et la perte de la biodiversité ont un impact significatif sur les pays du Sud. Le panel donne la parole à des jeunes qui sont directement concernés par ces changements et sont impliqués dans l’adaptation de leurs communautés aux défis à venir. Leur expertise et leur force de proposition sont l’une des clés pour avancer ensemble vers un monde résilient face au changement climatique et apte à mettre fin à la perte de la biodiversité.

Quels sont les enjeux du changement climatique et de la perte de la biodiversité dans les pays du Sud? Quelles problématiques soulèvent-ils? Quelles sont les propositions de jeunes experts pour favoriser l’adaptation de leurs communautés à ces défis? Quel soutien les pays du Nord, le Canada en particulier, peuvent leur apporter. 

Mariama Diallo : Chercheure, Alternatiba, ONG Nebeday

Dibril Niang : Directeur exécutif JVE Sénégal (Jeunes Volontaires pour l’Environnement)

Alexandre Guibert Lette : Data Journaliste, Consultant en communication, Militant Open Data et Civic Tech

Adja Ndatta Gueye : Ingénieur en Aménagement du territoire Environnement et Gestion Urbaine

Fary Ndo : Ingénieur géologue et militant

Diaby Seynabou Sy Ndiaye : Chargée de projets entrepreneuriat rural, point focal changement climatique et genre, Oxfam Sénégal

12h30-13h30  Debreffage

JEU 11

On retrouve notre équipe en direct de la CdP-26 qui va nous faire le bilan de cette journée sur les transports à zéro émission.

JEU 11

14h00-15h30 Le rôle actif des villes dans la lutte contre les changements climatiques 

logo-Climat-Montreal-p6qwt7samqnk2bwltjs4cqqevigso6ajk7bp1c532o.png

Partenariat Climat Montréal

Martin Damphousse, premier vice-président de l’UMQ et maire de Varennes.

Ville de Mont Tremblant

Vivre en ville 

Bien que les villes ne peuvent pas être des Parties au sens strict du terme vis-à-vis de l’Accord de Paris, celles-ci ont un rôle majeur à jouer dans la lutte contre les changements climatiques. En 2019, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres a même qualifié les maires comme « les premiers acteurs mondiaux face à l'urgence climatique ». En effet, bien qu'elles n’occupent que 2 % de l’espace physique de la Terre, les villes sont responsables néanmoins de la consommation du deux tiers de l’énergie et génèrent 70 % des émissions de GES.

 

Cependant, depuis plusieurs années déjà, on assiste à un mouvement urbain qui ne consiste plus simplement à émettre des mesures climatiques, mais à une réelle intégration des considérations climatiques dans le modèle de développement de nombreuses villes. Actuellement, 708 villes ont rejoint la Race to Zero de l’ONU et se sont engagées à atteindre la carboneutralité d'ici 2050.

 

Pour connaître le rôle actif des villes québécoises en matière d’adaptation et de réduction des GES, venez nous rejoindre sur ce panel!

JEU 11

16h30-17h30 Tribune des Générations futures

La Délégation des Générations futures présentera son plaidoyer en faveur de la justice climatique devant des décideuses et décideurs provinciaux et fédéraux lors de cet événement spécial d'influence.

 

Après avoir assisté aux activités des Dialogues pour le climat et avoir colligé des doléances et des recommandations, les membres de cette Délégation présenteront le fruit de leur travail collaboratif afin d'exprimer et de faire entendre leurs voix auprès d'élus politiques et membres universitaires influents du Québec et du Canada

Clôture des négociations

VEN 12

À venir très prochainement

VEN 12 NOV

Journée de clôture des négociations

dialogues climat quebec

#Dialoguesclimat2021